Si vous ne visualisez pas correctement cette newsletter, cliquez ici pour consulter la version en ligne.
Grande Loge De France
Grande Loge De France

Newsletter GLDF n° 81 - juillet/août 2018

TENUES D’ÉTÉ OUVERTES AU GRAND PUBLIC

> Mardi 31 juillet 2018, à 20 heures, à Paris (17e)

Exister en fraternité

Par Christian Hervé, professeur d’éthique médicale et de médecine légale

Hôtel de la Grande Loge de France - Temple Pierre-Brossolette - 8, rue Puteaux - 75017 Paris

Métro Rome - Bus ligne 30

Entrée libre et gratuite

> Mardi 28 août 2018, à 20 heures, à Paris (17e)

Devoirs et droits

Par Pierre-Marie Adam, Grand Maître de la Grande Loge de France

Hôtel de la Grande Loge de France - Temple Pierre-Brossolette - 8, rue Puteaux - 75017 Paris

Métro Rome - Bus ligne 30

Entrée libre et gratuite

JOURNÉES EUROPÉENNES DU PATRIMOINE 2018

> Hôtel de la Grande Loge de France, à Paris (17e)

Place à la découverte de trois siècles d’histoire ! Comme chaque année, la Grande Loge de France ouvrira les portes de son hôtel à l’occasion de la 35e édition des Journées européennes du patrimoine dont le thème 2018 est « L’art du partage ». De passionnantes visites en perspective pour découvrir l’univers maçonnique et un lieu à l’histoire atypique…

Lieu atypique ? Du Couvent des Récollets au cinéma Le Féeric et au célèbre bal musette, de l’installation de l’obédience aux années de guerre où le lieu est transformé en hôpital, en passant par la transformation de la Chapelle après-guerre, l'hôtel de la Grande Loge de France est un lieu historique d’exception.

Au programme ? Parmi les différents rendez-vous qui seront proposés, citons quelques temps forts :

- Présentation de l’histoire de l’hôtel de la Grande Loge de France

- Visites guidées du musée Grande Loge de France où une sélection des plus belles pièces de l’histoire de la franc-maçonnerie est exposée : pièces et de verrerie, décors textiles, bijoux maçonniques, archives, etc.

- Visites guidées des temples Pierre-Brossolette et Franklin-Roosevelt avec présentation de la démarche initiatique au Rite Écossais Ancien et Accepté en Grande Loge de France, du fonctionnement d’une loge, etc.

- Et bien d’autres rendez-vous dont les détails sont à venir sur www.gldf.org

Quand ? Samedi 15 et dimanche 16 septembre 2018

Horaires ? De 10 heures à 17 heures

Où ? Hôtel de la Grande Loge de France - 8, rue Puteaux - 75017 Paris

Accès ? Métro Rome - Bus ligne 30

Comment ? Entrée libre et gratuite

Infos ? www.gldf.org

> En province

Avignon, Lyon/Villeurbanne, Nemours, Piolenc, Saint-Rémy-de-Provence, Rochefort… De nombreux sites de la Grande Loge de France accueilleront également le grand public dans leurs locaux à l’occasion des Journées européennes du patrimoine 2018. L’occasion de découvrir de magnifiques temples, d’assister à des conférences, etc.

Temple maçonnique à Piolenc (84)*

* Informations à venir sur www.gldf.org

Temple maçonnique à Rochefort (17)*

> Avignon (84)

Lieu atypique ? Rendez-vous au Grenier à sel à Avignon pour découvrir, lors des Journées européennes du patrimoine, un lieu emblématique de la franc-maçonnerie avignonnaise où se réunissent les frères de la Grande Loge de France.
Situé à proximité immédiate du Palais des Papes, le long des remparts de la ville, derrière la porte de la Ligne, cet ancien Grenier à sel datant du XVIIIe siècle est classé monument historique depuis 1984. Le bâtiment, dont l’origine remonte à 1363, a été plusieurs fois démoli et reconstruit, le dernier remaniement étant l’œuvre de Jean-Ange Brun en 1758.
La restauration du Grenier à Sel en 1987, œuvre de Jean-Michel Wilmotte, a reçu le Prix « Europa Nostra » en 1989.

Quand ? Samedi 15 et dimanche 16 septembre 2018

Horaires ? De 10 heures à 18 heures en continu

Au programme ?

- Visites gratuites libres ou guidées. Réservation pour les groupes à partir de 10 personnes sur : cerpa.mabe@laposte.net
- Exposition
- Conférences le samedi 15 et dimanche 16 septembre 2018 à 11 heures, 14 h 45 et 16 h 45

Où ? Hôtel de la Grande Loge de France - Grenier à sel - 28, rue Palapharnerie - 84000 Avignon - Coordonnées GPS : latitude 43,9530426051497 - longitude 4,81187224388123

Accès ? Voiture, vélo, piéton

> Lyon/Villeurbanne (69)

Quand ? Samedi 15 septembre 2018

Au programme ?

- 9 heures -18 heures : visites commentées de trois temples maçonniques

- 15 heures : conférence sur le thème « La franc-maçonnerie, un ordre initiatique et traditionnel » par Jean-Jacques Gabut, Grand Maître honoris causa

- 16 heures : concert de musique maçonnique - Mozart et Haydn interprétés par 4 musiciens sous la responsabilité de François Sauzeau

Où ? Grand Temple de la Grande Loge de France - 2, rue Édouard Aynard - 69100 Villeurbanne

Accès ? Accès bus ligne C3 Verlaine - Métro A République - Parking rue Racine
Accès PMR pour la visite

Comment ? Entrée gratuite à tout public - Inscription préalable recommandée sur le site Opens external link in new windowcertolstoi.com

COLLOQUE « POUR UNE NOUVELLE ALLIANCE HOMME-NATURE… »

> Samedi 10 novembre 2018, de 9 heures à 19 heures, à Clermont-Ferrand (63)

Le colloque « Pour une nouvelle alliance homme-nature… » inaugure des voies de réflexion largement interdisciplinaires pour tenter de lever les hypothèses sombres qui pèsent sur l'avenir. Le devenir de l’humanité n’est pas qu’une affaire de spécialistes. Il doit s’installer dans le champ de toutes les activités humaines.

Dans le cadre de ce premier colloque, trois domaines de réflexion - les fondements, le constat et l'action - au cours desquels interviendront des personnalités compétentes, engagées depuis longtemps dans des travaux de recherche et d’information, seront proposés.

Les philosophes Catherine Larrère et Christian Godin, les scientifiques Raphaël Larrère et Georges Chapouthier (philosophe également) et les personnalités engagées Allain Bougrain-Dubourg et Jean-Paul Besset tenteront de poser les bases de cette réflexion.

Grand Amphithéâtre de Polydôme - Place du 1er mai - 63001 Clermont-Ferrand

Entrée libre - Inscription recommandée par mail : Opens window for sending emailrencontresgldf63@gmail.com

VISITES DÉCOUVERTES DU MUSÉE-ARCHIVES-BIBLIOTHÈQUE (MAB)

Pièces de porcelaine et de verrerie, décors textiles, bijoux maçonniques, archives et documents, peintures, monnaies… Les plus belles pièces de l’histoire de la franc-maçonnerie depuis le XVIIIe siècle sont à découvrir ou redécouvrir dans l'atrium de la Grande Loge de France ainsi que les temples Pierre-Brossolette et Franklin-Roosevelt dans le cadre de visites organisées. Un véritable voyage dans le temps à travers trois siècles d’histoire !

Deux modalités au choix pour visiter le musée et les locaux de la Grande Loge de France (Temple Franklin-Roosevelt et Pierre-Brossolette) :

- Pour les individuels : visite accompagnée le 3e mercredi de chaque mois sur inscription sur notre site Internet (cliquer ici) ou par e-mail (Opens window for sending emailmab@gldf.org / Opens window for sending emailmusee@gldf.org).

- Pour les groupes : sur rendez-vous par mail : Opens window for sending emailmab@gldf.org / Opens window for sending emailmusee@gldf.org

Grande Loge de France - 8, rue Puteaux - 75017 Paris

TRÉSOR DU MAB

> Bijou d’orateur

Argent, strass, verre églomisé, XIXe siècle
Inv. MB.018.3076

Ce bijou, avec monture triangulaire en argent et strass affichant un décor en verre églomisé, est caractéristique des décors maçonniques du milieu du XIXe siècle. Celui-ci s’inscrit dans une série présentant une bordure dentelée dorée sur fond noir. Les attributs de la fonction d’orateur figurent au centre : un livre ouvert avec la mention « Livre de la Loi / Constitution » sur un fond paysager et des rameaux d’acacia et, au-dessus, un œil à l’intérieur d’un delta rayonnant. L’orateur siège à l’Orient, à la gauche du Vénérable Maître, et s’assure que les règlements généraux de l’obédience et les usages du rituel sont bien respectés.

ÉMISSION RADIOPHONIQUE

> « Divers aspects de la pensée contemporaine » sur France Culture, de 9 h 42 à 10 h 00, chaque 3e dimanche du mois

Deux rendez-vous cet été à ne pas manquer...

- Dimanche 15 juillet 2018
, Perry Wiley recevra le nouveau Grand Maître de la Grande Loge de France, Pierre-Marie Adam, élu le 16 juin 2018, afin d'évoquer le programme de ses trois années de mandat.

Dimanche 19 août 2018, Perry Wiley abordera avec Alain Subrebost, frère de la Grande Loge de France, un des thèmes chers aux francs-maçons : l'Art Royal.

En attendant, vous pouvez réécouter les émissions précédentes sur Opens external link in new windowwww.gldf.org ou les podcaster sur Opens external link in new windowwww.franceculture.fr

POINTS DE VUE INITIATIQUES

> PVI n°188 « Ecossisme » - juin 2018

Unique dans le paysage de l’édition maçonnique par sa qualité et son niveau de diffusion, la revue Points de Vue Initiatiques évolue dans un nouveau grand format (21 X 27 cm) où les textes de référence sont valorisés par une iconographie plus généreuse. Avec toujours la même ambition de constituer un véritable outil de réflexion thématique et didactique pour les initiés comme les profanes !

Origines de l’Écossisme, sens de la devise du Rite Écossais Ancien et Accepté, entretien avec Claude Collin, Grand Commandeur Honoraire du Suprême Conseil de France, mini-dictionnaire sur l’Écossisme… Ce premier numéro nouvelle formule est une invitation à découvrir toutes les facettes de l’Écossisme, « pratique du Rite Écossais Ancien et Accepté ».

S’abonner à PVI ou acheter des numéros de PVI : Opens external link in new windowcliquer ici

CÉLÈBRE ET FRANC-MAÇON

> Bernard Cadenat, un homme de caractѐre

 

Né à Pexiora dans l’Aude, en 1853, Bernard Cadenat a pour père un colporteur réputé « rouge », surnommé « le loup ». À 15 ans, il est apprenti cordonnier à Marseille. Vite ouvrier, puis artisan, il fonde en 1879 le premier Syndicat des cordonniers et participe activement à la vie sociale de la ville.

C’est un bel homme, très brun, de stature imposante, à l’intelligence vive et au caractère ferme. Depuis 1886, il siège à la gauche du Conseil municipal de Marseille et, 6 ans plus tard, il est adjoint au maire, ce qui ne l’empêche pas de manifester.

Surnommé « le député rouge » après son élection à la Chambre en 1898, il plaide pour la réglementation du travail des femmes et des enfants, et les caisses de retraite ouvrières. Il décide alors de reprendre ses études qu’il poursuit jusqu’à la licence de lettres.

En 1899, il rejoint la loge Les Trinitaires, n° 3 à l’Orient de Paris, appartenant à la Grande Loge de France.

Cadenat est élu maire de Marseille en 1910. Il commence la construction de la nouvelle Faculté des sciences, entame la démolition du quartier de la Bourse, mais son parti étant battu en 1812, il doit quitter la mairie sans avoir pu réaliser les grandes réformes dont il rêvait.

Nouveau témoignage de son caractère, il rend alors sa Légion d’honneur en déclarant : « cette croix est faite pour récompenser les mérites militaires, je n’ai accompli aucun fait d’armes. Donc je n’ai point le droit, en tant que simple citoyen, de garder cette décoration. »

En cette période de séparation de l’Église et de l’État, il fait preuve d’un anticléricalisme très modéré et, constatant la disparition des sœurs dans les hôpitaux, il confesse : « Qui apportera le dévouement que ces saintes femmes donnent aux mourants ? Nous venons, je le crains, de commettre une forte sottise. » Et lorsqu’il apprend que son ami d’enfance, le curé Simeone, est victime d’une injustice, il intervient pour le faire nommer évêque de Fréjus.

Bernard Cadenat continue à siéger à la Chambre jusqu’en 1919 et sa parfaite intégrité comme sa bonté naturelle gomment progressivement la réputation sulfureuse de naguère. Le meilleur témoignage en est celui du journal royaliste Le Soleil du Midi qui apprécie « ses qualités de rude franchise et de scrupuleuse honnêteté, notamment son attitude ferme et loyale lors des scandales municipaux, qui lui a valu l’estime de tous les honnêtes gens. »

Il est élu de nouveau de 1924 à 1930, totalisant 27 années au Palais Bourbon. Son parcours maçonnique est plus modeste, et au moment de quitter sa loge, après plus de 20 années sur les colonnes, il est toujours apprenti !

Bernard Cadenat disparaît en 1930 et son éloge funèbre prononcé devant la Chambre conclut qu’il est mort « pauvre, désintéressé, et fidèle à son idéal. » Depuis 1952, un monument à la mémoire de Bernard Cadenat se dresse au milieu du marché aux fleurs, sur la place qui porte son nom à la Belle-de-Mai.

Par Alain Mothu, auteur d'Étonnants francs-maçons aux éditions LiberFaber.

© Tous droits réservés GRANDE LOGE DE FRANCE - 8 RUE PUTEAUX - 75017 PARIS
https://www.gldf.org/
   
Pour vous désabonner, cliquez ici