Si vous ne visualisez pas correctement cette newsletter, cliquez ici pour consulter la version en ligne.
Grande Loge De France
Grande Loge De France

Newsletter GLDF n° 57 - décembre 2015

CONFÉRENCES PUBLIQUES À PARIS

> Conférence Condorcet-Brossolette

Samedi 16 janvier 2016, à 14 h 30, à Paris (17e)
« La franc-maçonnerie : une spiritualité pour aujourd'hui »
Par Christophe Bourseiller, journaliste et écrivain
Hôtel de la Grande Loge de France/Temple Pierre Brossolette - 8, rue Puteaux - 75017 Paris
Entrée libre et gratuite

> Conférence Enjeux et Perspectives

Samedi 5 mars, à 14 h 30, à Paris (17e)
« Dieu et la science »
Par Jacques Arnould, chercheur, théologien et ingénieur au CNES (Centre national d'études spatiales)
Hôtel de la Grande Loge de France/Temple Pierre Brossolette - 8, rue Puteaux - 75017 Paris
Entrée libre et gratuite

CONFÉRENCE PUBLIQUE EN PROVINCE

> Samedi 16 janvier 2016, à 17 heures, à Colmar (68)

« La GLDF: une invitation dynamique pour notre avenir »
Par Philippe Charuel, Grand Maître de la Grande Loge de France 
Koïfhus - place de l'ancienne douane - 68000 Colmar

TRÉSOR DU MAB

> Dessin : agapes

Dessin monté dans une reliure, fin XVIII- début XIXe siècle
(Inv. TL.012.20150.8)
Issu des collections du Musée-Archives-Bibliothèque (MAB), ce dessin fait partie d’un ensemble de sept dessins et deux lithographies montés dans une reliure datée de 1750. Les dessins ont été reproduits sur des assiettes de faïence de la manufacture de Choisy-le-Roy, dont le MAB possède également quelques exemplaires.
Ici est représentée une scène d’agapes lors d’un banquet rituel. Les agapes, repas partagé par les frères après la tenue, constituent un moment fort de la sociabilité maçonnique, favorisant les échanges. Elles peuvent avoir lieu dans la salle humide ou dans un restaurant.

ÉMISSION RADIOPHONIQUE

> « Divers aspects de la pensée contemporaine » sur France Culture, de 9 h 42 à 10 h 00

L’émission du dimanche 20 décembre 2015 sera consacrée aux « Orients éloignés » de la Grande Loge de France, avec aux micros de Jean-Michel Dardour et de Perry Wiley, Antoine Evoundou, délégué du Grand Maître pour l’Afrique, et Alexandre Rosada, frère de la GLDF à Nouméa et correspondant pour la revue Points de Vue Initiatiques. Soit une belle invitation à découvrir la démarche initiatique au Rite Écossais Ancien et Accepté sous d’autres latitudes...
En attendant, vous pouvez réécouter les émissions précédentes sur www.gldf.org ou les podcaster sur www.franceculture.fr

POINTS DE VUE INITIATIQUES

> Les langages de l’initiation : corps et gestes - n°178

Ce numéro inaugure une série de trois consacrés aux langages de l’initiation. Ces langages, qui sont à la fois ceux de l’intériorisation et de la transmission, seront évoqués sous les aspects suivants : le corps et les gestes, la parole, la musique.
La franc-maçonnerie offre cette singularité de se soucier du corps initié tout autant que de la pensée initiatique. Élaborée de façon empirique depuis plus de trois siècles, la méthode maçonnique se prête sans démériter à une relecture par les sciences humaines contemporaines. Plusieurs auteurs de ce numéro se réfèrent à une semblable analyse, sans ouvrir les débats séculaires des rapports entre la pensée et le corps…
L’initiation maçonnique ne peut être une « initiation textuelle ». Elle s’enracine sur un vécu singulier dont témoigne ce numéro. Un numéro paradoxal qui utilise l’écrit pour en dévoiler les insuffisances, reprenant la critique de Marcel Jousse : « Au lieu de rétrécir notre champ d’observation sur la lettre morte des textes, nous avons apporté une méthodologie qui est… la prise de conscience d’un outil vivant : le geste humain. » (L’Anthropologie du geste, Gallimard, 2008)
S’abonner à PVI ou acheter d’anciens numéros : www.gldf.org/fr/points-de-vue-initiatiques/sabonner

POÉSIE

> Cap Couronne

Du pied du phare qui ferme la baie, tu la regardes,
la ville admirable et honnie.

Les ciseaux de l’aube découpent
la ligne de monts bleues, en plongeon pour finir
dans la mer sur la droite ; des îles
prolongent leur élan, baigneurs reprenant souffle

Puis le soleil aura, au long de la journée,
tout loisir de sculpter cette masse compacte,
de creuser un arrière-pays,
de travailler les mouvements sur le décor,
d’aménager des surplombs de rochers,
des plages, enfin des ports.

Cela dans le lointain, largement étalé, à peine brille et bouge
Et au milieu, du haut, veille un éclat de lance,
Athéna devenue une Vierge à l’Enfant.
Dans l’intense mêlée de l’azur et du rouge
le train qui te ramène enrichit d’or le beau cliché jusqu’à l’Estaque.

Pourquoi, Beauté, n’agis-tu pas
au cœur des jeunes gens fardés
de leurs passions sanglantes ?
Pourquoi, Beauté, ne gardes-tu
auprès de toi le Bien
qui suspendrait la geste des vengeances
qu’entre La Viste et les Baumettes on situe ?
Secouez, réveillez votre frère le « Juste »
Qu’il se lève et ralentisse avec vous deux notre chute,
pour nous revivifier dans l’équilibre des Valeurs :
c’est le bain lustral auquel nous aspirons,
tatouage de sel sur les mondes souffrants.

André Ughetto, frère de la Grande Loge de France
Édifices des nuages, poèmes 2005-2015, Éditions Ubik, Marseille

© Tous droits réservés GRANDE LOGE DE FRANCE - 8 RUE PUTEAUX - 75017 PARIS
https://www.gldf.org/
   
Pour vous désabonner, cliquez ici