Grande loge de france
Une démarche de tradition au cœur des enjeux contemporains
Menu

Solidarité jeunesse

Orphelinat maçonnique

FONCTIONNEMENT

Tous les adhérents de la Grande Loge de France participent par leur cotisation, leurs dons et legs à la mission de « Solidarité Jeunesse/Orphelinat Maçonnique ».

Toute personne peut envoyer dons et legs à l’Association.

Un Conseil d’Administration de 15 Membres de la GLDF se réunit chaque mois pour étudier les dossiers en cours et les nouveaux dossiers qui leur sont proposés par les sept commissions de Solidarité Jeunesse/Orphelinat Maçonnique :prise en charge, finances, relations extérieures, prix, comptabilité, juridique et archives.

OBJECTIFS

« Solidarité Jeunesse/Orphelinat Maçonnique » a pour but de manifester concrètement aux veuves de ses adhérents la fraternité, en permettant à leurs enfants de mieux vivre en famille et de mener à bien leur scolarité.

« Solidarité Jeunesse/Orphelinat Maçonnique » participe également à leur vie scolaire, sociale et culturelle par l’attribution de bourses, de prix d’encouragement scolaire et par l’organisation de stages à l’étranger, de visites culturelles et de vacances.

LE SORT DES ORPHELINS

En un siècle et demi l’orphelinat maçonnique devenu solidarité jeunesse / orphelinat maçonnique a changé. La condition des orphelins a également évolué pour devenir des pupilles.

L’exception de prendre en charge des majeurs devient la règle avec le prolongement des études. Aucun orphelin signalé à l’association n’est exclu.

De nombreux témoignages des familles et des pupilles prouvent si besoin était, de l’utilité de notre action qui est dans la droite ligne de notre idéal.

Nous sommes particulièrement fiers qu’un grand nombre de pupilles qui, malgré les aléas de la vie, suivent et réussissent brillamment des études supérieures. 

C’est grâce à la grande générosité de tous que de tels résultats ont été obtenus.

HISTORIQUE

Quelques dates qui ont marqué la création de « Solidarité Jeunesse – Orphelinat Maçonnique »

24 février 1862 : Fondation de l’Orphelinat Maçonnique, sous l’égide du Suprême Conseil de France et du Grand Orient de France et sous l’impulsion du Frère CATTIAUX.

1863 : La direction de l’Orphelinat Maçonnique remercie le Suprême Conseil de France de l’avoir pris sous son « puissant patronage ».

1867 : Un autre Orphelinat est créé sous le nom de Orphelinat Maçonnique Universel, qui fusionne finalement avec l’Orphelinat Maçonnique en 1887.

De 1862 à 1894, l’Orphelinat recueille 319 enfants, dont le séjour moyen est de 5 à 10 ans.

En octobre 1892,l’Orphelinat installe son siège dans une usine désaffectée au 19, rue de Crimée, dans le 19e arrondissement de Paris. Ce siège est conservé jusqu’en 1940.

En 1894, l’Orphelinat compte 125 ateliers adhérents et 84 enfants adoptés. Les recettes de l’exercice s’élèvent à 60 000 francs, pour 50 000 francs de dépenses.

1909 :Les locaux de la rue de Crimée sont achetés. L’internat subvient à tous les besoins des enfants qui y sont accueillis, y compris à leur instruction et à leur préparation professionnelle. L’Orphelinat obtient des subventions du Ministère de l’Intérieur et de la Ville de Paris.

1914-1918 :Pendant la première guerre mondiale, cotisations et dons sont suspendus ; la Solidarité Maçonnique se poursuit grâce à l’aide des Frères de l’armée américaine.

1927 : Décision du Convent de la Grande Loge de France du devoir d’adhésion de tous les Ateliers ;le 27 septembre 1927, le Très Respectable Grand Maître Maurice MONIER déclare l’Orphelinat Maçonnique « d’utilité Maçonnique ».

2 décembre 1927 : L’Orphelinat Maçonnique est reconnu par décret « d’utilité Publique », selon la loi de 1901 sur les associations, ce qui lui permet de recueillir des dons, et des legs, pour lesquels elle émet un certificat fiscal. Elle a pour objet l’aide aux enfants des Frères de la Grande Loge de France passés à l’Orient éternel.

1937 : Guerre civile espagnole : L’Orphelinat recueille des enfants de Frères espagnols.

1939-1944 : Séquestre et mise à sac des locaux de la rue de Crimée ; les enfants sont dispersés et accueillis dans des familles d’accueil.

Octobre 1944 :L’édifice de la rue de Crimée est reconstruit, mais l’Internat est abandonné et les enfants sont maintenus dans leur famille ; l’association subvient à leurs besoins par une aide financière versée annuellement.

1947 : Les Convents de la Grande Loge De France et du Grand Orient De France décident que les cotisations seront obligatoires, collectées par les Obédiences être versées à l’Orphelinat Maçonnique.1987 : L’Orphelinat Maçonnique change de nom et devient « Solidarité Jeunesse/Orphelinat Maçonnique ».

Février 1992 : L’Association « Solidarité Jeunesse/Orphelinat Maçonnique » est invitée à quitter ses bureaux de la rue Saulnier et acquiert un local au 90, rue du Faubourg St Martin, dans le 10e arrondissement de Paris.

L’association y installe ses locaux, inaugurés respectivement par le Sérénissime Grand Maître Gilbert ALBERGEL du Grand Orient De France et le Très Respectable Grand Maître Jean-Louis MANDINAUD de la Grande Loge De France et s’y trouve toujours actuellement.

1998 : Le Grand Orient De France, dont la Fondation est créée en 1987, décide d’assurer de façon autonome la prise en charge des orphelins des Frères de son obédience. La Grande Loge de France poursuit son action de son côté.

14 septembre 2017 : Par un arrêté du Ministère de l’Intérieur, la reconnaissance d’utilité publique ainsi que les statuts modifiés et votés lors d’une Assemblée Générale Extraordinaire, permettant à l’Association de s’ouvrir à d’autres obédiences, sont mis en accord, acceptés, et reconduits, conformément aux modifications des modalités légales.

Cliquez ici pour accéder au site internet : www.sjom.fr 

/ LA DERNIÈRE VIDÈO MISE EN LIGNE

Les Rencontres Enjeux et perspectives avec Ghaleb BENCHEIKH N°1

/ L’ACTUALITÉ ET AGENDA

18.04.19 CONFÉRENCE PUBLIQUE AVEC PHILIPPE CHARUEL LE 18 AVRIL A 18H30 - COUTANCES

16.04.19 CONFÉRENCE PUBLIQUE AVEC PIERRE-MARIE ADAM LE 16 AVRIL A 19H00 - MARTINIQUE

13.04.19 CONFÉRENCE PUBLIQUE CONDORCET BROSSOLETTE AVEC ALAIN GRAESEL LE 13 AVRIL A 14H30 - PARIS

voir toutes les actus +