Grande loge de france
Une démarche de tradition au cœur des enjeux contemporains
Menu

Photos

Bijou de loge La Fraternité Tonkinois

Métal émaillé, début XXe siècle (Inv. MB.009.1855)

La médaille de loge de La Fraternité tonkinoise, mêlant Occident et Orient,  évoque la franc-maçonnerie coloniale. Introduite en Indochine dès la conquête, pendant le Second Empire, la franc-maçonnerie ne s’ouvrit aux vietnamiens qu’à partir des années 20. La première loge, le Réveil de l’orient, fut créée en 1868 à Saïgon par le GODF. Avec deux autres loges, dont la Fraternité tonkinoise à Hanoï, le GODF domine le paysage. Mais la GLDF est également présente, avec la Ruche d’Orient à Saïgon et Les Ecossais du Tonkin à Hanoï. Entre 1925 et 1930, deux loges « franco-annamites » sont créées. Comme en France, la maçonnerie est interdite par le régime de Vichy, et peine à reprendre ses activités après la guerre. Le Réveil de l’orient sera la dernière loge à s’éteindre au début des années 60. 

Fête de la Musique

La Fête de la musique à la Grande Loge de France le 21 juin 2018

Diplôme de Maître de la RL La Parfaite Réunion

Papier imprimé et manuscrit, 1804

(Inv. PD.014.2088)

Bijou de la Loge Le Héros de l’Humanité

Métal argenté et émail, XXe siècle (Inv. TT.017.3035 / Don du Frère Malik T.)

Constitué d’un G au centre d’un niveau rayonnant, ce petit bijou porte l’inscription : « L. DU HEROS DE L’HUMANITE ». L’allumage des feux de la loge des « Disciples Ecossais du Héros de l’Humanité » eut lieu le 23 juillet 1884. Elle a été fondée par des frères désirant de pratiquer le rite écossais ancien et accepté, issus de la loge des « Disciples de Saint Vincent de Paul », créée en 1813, qui travaillait alors au rite français. La 147 devient membre en 1880 de la Grande Loge Symbolique Ecossaise, puis rallie la Grande Loge de France en 1897.

Conférence publique de la Commission des Droits de l’Homme et du Citoyen avec Éliette ABÉCASSIS et Georges BENSOUSSAN

Conférence publique de la Commission des Droits de l’Homme et du Citoyen du jeudi 31 mai 2018 en l’Hôtel de la Grande Loge de France.

Sur le thème : « Antisémitisme : résurgence ? » avec comme intervenants principaux, Madame Éliette ABÉCASSIS, écrivain et Monsieur Georges BENSOUSSAN, écrivain et historien, auteur Des territoires perdus de la République.

Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 Suivant

/ LA DERNIÈRE VIDÈO MISE EN LIGNE

Les Rencontres Enjeux et perspectives avec Ghaleb BENCHEIKH N°1

/ L’ACTUALITÉ ET AGENDA

18.04.19 CONFÉRENCE PUBLIQUE AVEC PHILIPPE CHARUEL LE 18 AVRIL A 18H30 - COUTANCES

16.04.19 CONFÉRENCE PUBLIQUE AVEC PIERRE-MARIE ADAM LE 16 AVRIL A 19H00 - MARTINIQUE

13.04.19 CONFÉRENCE PUBLIQUE CONDORCET BROSSOLETTE AVEC ALAIN GRAESEL LE 13 AVRIL A 14H30 - PARIS

voir toutes les actus +