Grande loge de france
Une démarche de tradition au cœur des enjeux contemporains
Menu

Historique des locaux

Petit historique des locaux

Si nous examinons la géographie des lieux au XVIIIe siècle, au temps du géographe Cassini, nous constatons qu'à l'époque l'emplacement du site de la Grande Loge de France était occupé par des bosquets, de la prairie. Le paysage ne semble pas avoir changé depuis l'époque gallo-romaine. Intéressant clin d'œil à l'Antiquité car chez les Anciens, ils servaient bien souvent de Téménos, c'est-à-dire d'espace sacré pour célébrer les Mystères... Puis, au XIXe siècle, aux environs de 1828, va se créer une petite agglomération, celle des Batignolles dont l'un des entrepreneurs ne sera autre que Monsieur Puteaux.

En 1840, s'ouvre donc une rue : la rue Puteaux. Le numéro 8 aura pour vocation d'abriter des institutions vouées à la recherche spirituelle. En premier lieu, cette adresse sera celle d'une maison de moines franciscains.

La vocation de ce couvent était d'aller vers les nécessiteux dans un élan de charité propre à leur ordre. Le bâtiment sera dédié à saint Antoine de Padoue, dont on peut encore voir le monogramme sur la façade actuelle de notre édifice.

Il existait même un ruisseau, qui coulait dans l'actuelle crypte, avec une dévotion populaire à une Vierge locale... ce qui est très intéressant pour l'histoire de ce bâtiment, construit en fait comme tout bâtiment à vocation spirituelle sur une antique source de nos jours tarie.

Un nouveau bâtiment sera construit par l'architecte Charles Normand, pour le compte des franciscains, inauguré en 1894 ; coïncidence des dates, c'est en effet l’année où les Loges de la Grande Loge Centrale de France retrouvent le nom de Grande  Loge de France.

 

Enfin, en 1910, le bâtiment est racheté par la Grande Loge de France et, depuis cette époque, les frères de l'obédience n'ont cessé de travailler en ces lieux, leur donnant un certain cachet et une aura certaine dans Paris, puisque la rue Puteaux est connue pour être " la rue des francs-maçons ".

Une exception de quatre ans néanmoins, lors de l'Occupation : les locaux furent investis par des services vichystes et allemands recherchant avec ferveur des documents concernant les " secrets de la maçonnerie " qu'ils ne trouveront jamais, précisément parce que ce secret n'existe pas, si ce n'est dans le cœur de chaque franc-maçon !

De nos jours, l'Hôtel de la Grande Loge de France peut se visiter. Il comporte un centre culturel abritant un magnifique atrium, siège d'expositions d'artistes peintres et d'objets maçonniques. Il est ouvert à toutes et à tous, selon les horaires d'ouverture.

 

 

Plaquette Hôtel GLDF

/ LA DERNIÈRE VIDÈO MISE EN LIGNE

Conférence publique Condorcet-Brossolette avec Didier Convard

/ L’ACTUALITÉ ET AGENDA

08.06.18 CONFÉRENCE PUBLIQUE AVEC YVES-MAX VITON LE 8 JUIN 2018 À 20H30 - PARTHENAY

06.06.18 CONFÉRENCE PUBLIQUE AVEC PHILIPPE CHARUEL LE 6 JUIN À 19H - CASTRES

31.05.18 CONFÉRENCE PUBLIQUE AVEC ALAIN GRAESEL LE 31 MAI À 19H - MOULINS

voir toutes les actus +