Grande loge de france
Une démarche de tradition au cœur des enjeux contemporains
Menu
Accueil > Culture et patrimoine > Patrimoine > Le grand temple maçonnique Pierre Brossolette

Le grand temple maçonnique Pierre Brossolette

En 1947, la Grande Loge de France décide d’aménager la chapelle du couvent qu’elle a acheté en 1911.

Le haut de la chapelle est transformé en « grand temple », le rez-de-chaussée divisé en deux, une grande partie devenant le temple « Franklin Roosevelt » alors que l’ancien chœur de la chapelle est transformé en bibliothèque. Depuis cette époque, le grand Temple n’a pas été modifié dans sa structure ni dans sa décoration, seuls les trois luminaires et les sièges ont été remplacés au fil du temps. Il est à noter que les vitraux de 1895 - de type grisaille - ont été conservés et même préservés.

Le mobilier néogothique confisqué par le régime de Vichy pour être exposé lors de l’exposition antimaçonnique au Grand Palais en 1940 a retrouvé sa place dans le nouveau grand Temple et l’un des sièges de type cathèdre construit à la fin du XIXe siècle comporte des panneaux de coffre datant du XIVe ou XVe siècle.

Le grand Temple est sans conteste l’un des meilleurs exemples de la transformation d’une architecture dédiée (en l’occurrence religieuse) en une configuration à usage maçonnique.

En Juin 2014, la Grande Loge décide de donner au grand temple le nom de Pierre Brossolette, initié à la Grande loge de France en 1927, à laquelle il restera fidèle jusqu’à son sacrifice suprême en mars 1944.

/ LA DERNIÈRE VIDÈO MISE EN LIGNE

A la découverte de PVI

/ L’ACTUALITÉ ET AGENDA

23.05.20 SCHOELCHER : UN ACTE CONDAMNABLE ET PERVERS

30.01.20 Le Fonds de dotation de la GLDF Fraternité et Humanisme a remis un don aux représentants de 4 associations

28.01.20 Remise de chèque des dons récoltés en faveur du Sidaction avec le Grand Maître

voir toutes les actus +