Grande loge de france
Une démarche de tradition au cœur des enjeux contemporains
Menu
Accueil > Culture et patrimoine > Les archives de la Grande Loge de France

Les archives de la Grande Loge de France

 

En tant que plus ancienne Obédience maçonnique française, la GLDF se doit d’être la gardienne de la mémoire de la Franc-maçonnerie.  C'est dans cet esprit que Pierre Simon, médecin de renom et ancien Grand Maître de la Grande Loge de France eut l'idée de créer la Fondation Musée Maçonnique en 1970. Aujourd'hui, le MAB (Musée – Archives – Bibliothèque) en est la descendance.

Le fonds d’archives de la GLDF, c’est plus de 800 mètres linéaires de documents et archives administratives du XIX au XXème siècle accessibles à tous les frères de la Grande Loge de France, des autres obédiences maçonniques, ainsi qu’aux historiens, universitaires ou simples profanes sur demande justifiée.  Ces documents sont consultables sur place à la bibliothèque de la Grande Loge de France.

Découvrez les plus anciennes archives conservées par le MAB !

 

 

De très anciens documents maçonniques

Des Loges bleues écossaises (ateliers des trois premiers degrés du REAA) administrées par la Grande Loge Centrale de France du Suprême Conseil de 1820 à 1894 aux loges de la Grande Loge de France  en passant par les Loges d'adoption (loges féminines), les archives constituent un corpus documentaire fondamental permettant de retracer l'histoire de l'Obédience et de ses Loges.

Parce que la Franc-maçonnerie est avant tout initiatique,  le fond d'archives conserve les rituels maçonniques manuscrits et aquarellés des origines de la franc-maçonnerie spéculative.  En effet,  nos documents les plus anciens remontent aux débuts de l’histoire maçonnique, dès les années 1740, et ont été signés de la main de célèbres francs-maçons de l’époque.

Les archives maçonniques Russes

Archives volées par les nazis puis rapatriées en Russie par l'Armée Rouge, ces documents qui forgent notre mémoire ne nous seront restitués qu'au début des années 2000 par le gouvernement Russe.

Ce retour a permis de reconstituer les archives administratives maçonniques centrales de l’entre-deux guerres, mais aussi de retrouver les archives des loges d’adoption . Ces archives contenaient, entre autres, de nombreux rituels dont certains très richement décorés et datant du XVIIIème siècle.

 Apprenez-en plus sur l’histoire des archives Russes.

Le fichier Vichy

Parmi les nombreux registres et documents administratifs saisis par les Allemands et restitués par le gouvernement Russe se trouve le « fichier Vichy ».

En effet, dès son avènement en 1940, le régime de Vichy entame la traque et la dissolution des associations maçonniques. Les biens des différentes Obédiences françaises et de leurs Loges ( documents, œuvres d’arts, rituels) furent réquisitionnés dans le but de créer une liste des francs-maçons français : le fameux Fichier Vichy.

Le fichier Vichy fait désormais partie du fond d’archives de la GLDF, découvrez son histoire.

/ LA DERNIÈRE VIDÈO MISE EN LIGNE

A la découverte de PVI

/ L’ACTUALITÉ ET AGENDA

23.05.20 SCHOELCHER : UN ACTE CONDAMNABLE ET PERVERS

30.01.20 Le Fonds de dotation de la GLDF Fraternité et Humanisme a remis un don aux représentants de 4 associations

28.01.20 Remise de chèque des dons récoltés en faveur du Sidaction avec le Grand Maître

voir toutes les actus +